Formes de l’hybridité et hybridité des formes dans les films des diasporas d’Afrique : L’Afrance (Alain Gomis, 2001) et Juju Factory (Balufu Bakupa-Kanyinda, 2007)

Résumé : Cet article s'appuie sur le concept de paraphrase proposé par Jean-Pierre Esquenazi, pour étudier la représentation de l'hybridité et de la complexité dans les films contemporains des diasporas d'Afrique. Dans leurs fictions, les cinéastes illustrent leurs univers à travers les parcours de personnages syncrétiques, aux appartenances culturelles plurielles et poreuses. L'hybridité est à l'oeuvre, tant dans le contenu que dans la forme. Ce texte montre que des longs-métrages tels Juju Factory et L'Afrance expriment l'hybridité culturelle par des narrations non linéaires et des esthétiques composites. Ces récits fragmentés représentent bien les ruptures, ainsi que des reconstructions possibles. Leurs formes esthétiques complexes et leurs styles accentués (au sens d'Hamid Naficy), proposent des perspectives inédites et des regards novateurs, susceptibles de défier la pensée unique de la logique dominante.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [4 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-01787100
Contributor : Daniela Ricci <>
Submitted on : Tuesday, May 22, 2018 - 5:04:30 PM
Last modification on : Wednesday, November 20, 2019 - 7:48:44 AM
Long-term archiving on: Tuesday, September 25, 2018 - 9:37:40 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01787100, version 1

Collections

Citation

Daniela Ricci. Formes de l’hybridité et hybridité des formes dans les films des diasporas d’Afrique : L’Afrance (Alain Gomis, 2001) et Juju Factory (Balufu Bakupa-Kanyinda, 2007). Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2016. ⟨hal-01787100⟩

Share

Metrics

Record views

65

Files downloads

124