Les promesses de l'errance mystique ou la refondation du récit apostolique par les missionnaires jésuites en Asie

Résumé : Les promesses de l'errance mystique ou la refondation du récit apostolique par les missionnaires jésuites en Asie C'est à travers la trajectoire de deux figures emblématiques du missionnarisme jésuite en Asie que nous nous proposons ici d'explorer la question de l'errance et de la dérive tant ils en auront incarné une facette singulière. En témoignent d'abord la fortune et les levées de bouclier qu'ont suscité leurs cheminements respectifs dans l'histoire missiologique, leurs écrits ensuite, où se confondent de manière intangible errare et iterare. Au tournant du XVIe et du XVIIe siècle, Matteo Ricci en Chine (1552-1610) et Roberto de Nobili en Inde (1577-1656) s'illustraient comme les figures de proue des indipetae, ces missionnaires jésuites des Indes orientales triés sur le volet pour ouvrir la voie de ces nouveaux horizons chrétiens que l'Eglise tridentine appelait de ses voeux. Pour ces pionniers, l'errance messianique représentait la condition nécessaire au rayonnement du catholicisme planétaire. Se perdre revenait à chercher le mystère qui mène à l'Autre lointain et à ce lieu d'élection habité d'inconnu et d'espérance, au risque de s'y abîmer mais de pouvoir aussi y réinventer la geste apostolique. Pour le missionnaire, l'inconnaissance qui porte ce mouvement erratique caractérise l'esprit avide de parcourir les chemins malaisés de l'altérité et les voies obscures qui mènent à Dieu, Autre absolu. Elle conditionne le désir de celui qui part en quête d'autrui vierge de préjugés et armé de sa seule intelligence 1. Libéré de ses déterminations premières et animé par le désir de l'Autre, le missionnaire accède à la vérité du divin et à l'universel par la connaissance des hommes, dans la conscience de ce qui les réunit et de ce qui les distingue 2. L'apostolat comme plongée dans la culture de l'Autre et quête d'universel n'est pas sans dommage. Elle confronte le missionnaire à ses propres limites, le renvoie à la conscience de sa différence, lui enseigne l'humilité et le rend lucide face à la nécessité de s'altérer pour oublier sa dissemblance et devenir un homme parmi d'autres, y compris « barbare par amour de Dieu » 3 , en somme de s'égarer. Cette vision partagée par Ricci et par Nobili fut à l'origine de la querelle des rites chinois et malabars qui divisa la Compagnie jusqu'à sa dissolution. Pour mettre en lumière cette nature particulière de l'errance, dans ses composantes messianiques et chrétiennes, mais aussi dans ses attributs intrinsèques (quête incessante d'un ailleurs, d'un dépassement, nécessité intérieure), il nous faudra identifier une archéologie de l'errance missionnaire et jésuite, pour révéler à l'épreuve des textes de ces deux figures, sa dimension spéculative, la manière dont elle s'élabore comme mystique de l'action, faisceau de péripéties d'un récit apostolique fondateur, expérience de la chair et de la magie du lieu sans entrave du lien, mouvement de la pensée vers l'universel, du je vers l'Autre, d'une langue à l'autre. Errare et iterare Nombre de publications scientifiques montrent à quel point la notion d'errance occupe le coeur du champ littéraire 4 et habite, par delà la diversité des pratiques d'écriture, les processus de création et la fabrique du discours qui dit et qui pense la condition humaine. 1 « Cette inconnaissance ne décourage ni ne désespère, elle éclaire et purifie, elle embrase de ses feux l'âmes et l'intelligence », Luce GIARD in DE CERTEAU Michel, L'Etranger ou l'union dans la différence, Paris, Desclée de Brouwer, 1991, p. XI. 2 DE CERTEAU Michel , op. cit., chap. 6, p. 146-147. 3 RICCI Matteo, Lettere, Macerata, Quodlibet, 2002, lettre du 24/11/1585 à Giulio Fuligatti, de Zhaoqing, p. 111. 4 Ne citons ici que le dernier congrès de 2015 de la Société Nord Américaine pour la littérature française du XVIIe siècle « Errances, égarements, erreurs, hérésies au XVIIe siècle ».
Type de document :
Pré-publication, Document de travail
2014
Liste complète des métadonnées

https://hal-ujm.archives-ouvertes.fr/ujm-01490368
Contributeur : Vito Avarello <>
Soumis le : mercredi 15 mars 2017 - 11:03:04
Dernière modification le : samedi 18 mars 2017 - 01:10:15

Fichier

Vito Avarello - Les promesses ...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : ujm-01490368, version 1

Citation

Vito Avarello. Les promesses de l'errance mystique ou la refondation du récit apostolique par les missionnaires jésuites en Asie . 2014. <ujm-01490368>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

63

Téléchargements du document

41