Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

« Une clé confectionnée sans la moindre idée de la serrure où un jour elle pourrait être introduite » : Les Fleurs du mal chez Walter Benjamin

Résumé : En formulant à la fin de sa vie le projet d’un livre sur Baudelaire, Walter Benjamin se donnait pour tâche de faire apparaître l’empreinte laissée par le poète dans le XIXe siècle aussi nettement « que celle d’une pierre qu’on aurait délogée un jour de la place qu’elle occupait depuis des décennies ». Nous montrerons qu’il s’agissait moins de montrer l’ancrage de l’œuvre dans son siècle que de l’extraire de son contexte historique pour y puiser des possibles. Le philosophe concevait les Fleurs du mal comme une « clé confectionnée sans la moindre idée de la serrure où un jour elle pourrait être introduite », condition pour accéder à la connaissance du XXe siècle. Comprendre sa tentative d’appropriation du recueil suppose de suivre l’itinéraire qui part des réflexions du jeune traducteur jusqu’au moment où son œuvre de maturité converge avec l’œuvre lyrique pour en réécrire les motifs. Nous pourrons alors faire ressortir les gestes poétiques passés dans sa philosophie de l’histoire.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-03633032
Contributeur : YOANN LOIR Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : mercredi 6 avril 2022 - 16:45:19
Dernière modification le : jeudi 7 avril 2022 - 03:36:00

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Yoann Loir. « Une clé confectionnée sans la moindre idée de la serrure où un jour elle pourrait être introduite » : Les Fleurs du mal chez Walter Benjamin. Carnets: Revista Electrónica de Estudos Franceses, Association portugaise d’études françaises, 2021, ⟨10.4000/carnets.13135⟩. ⟨hal-03633032⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

15