, Et si par extraordinaire la Cour de cassation venait à considérer que le droit des clauses abusives ne pouvait plus être appliqué aux personnes morales, il resterait la possibilité de se prévaloir de l'article L. 442-6, I, 2° du Code de commerce permettant de faire réparer le préjudice causé du fait d'un déséquilibre significatif dans les droits et obligations des parties, vol.12, p.4436