Ecriture vs. maladie - Le combat pour la vie de Shi Pingmei et Lu Yin

Résumé : La maladie est traditionnellement considérée en Chine comme la conséquence d’un déséquilibre interne entre yin et yang, entre principe féminin et principe masculin. La guérison résulte donc du rééquilibrage de ces principes. Mais si elle est particulièrement présente dans l'écriture poétique féminine sous les Ming et les Qing, et dans la vie quotidienne des écrivaines au début du XXe siècle, souvent touchées par des affections comme la tuberculose, elle est peu évoquée dans les textes. Shi Pingmei 石评梅 (1902-1928) représente un cas particulier tant pour des raisons biographiques que littéraires : sa première nouvelle publiée s’intitule Bing 病 [Malade, 1923], son amant décède deux ans plus tard de maladie et elle-même succombe trois ans après des suites d’une encéphalite. Outre ce que Shi Pingmei dit elle-même de son rapport à la maladie, son amie, l’écrivaine Lu Yin 庐隐 (1898-1934), elle-même touchée par la maladie, l’évoque dans certains textes et relate la courte existence de Shi Pingmei sous forme romancée dans Xiangya jiezhi 象牙戒指 [Des anneaux d’ivoire, 1934]. Tant l’une que l’autre se sont battues pour faire entendre une voix qu’elles avaient conscience de savoir « féminine » et c’est dans leur rapport à la maladie que leur discours, volontairement genré, sera analysé ici.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-02170053
Contributor : Jacqueline Estran <>
Submitted on : Monday, July 1, 2019 - 4:26:32 PM
Last modification on : Wednesday, November 20, 2019 - 7:57:33 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02170053, version 1

Collections

Citation

Jacqueline Estran. Ecriture vs. maladie - Le combat pour la vie de Shi Pingmei et Lu Yin. Le genre de la maladie, Sybille Goepper, Groupe GL3, IETT, Université Jean Moulin - Lyon 3, Nov 2015, Lyon, France. ⟨hal-02170053⟩

Share

Metrics

Record views

11