Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

À propos de la maladie dans l’œuvre de Shi Pingmei (1902-1928)

Résumé : Si, au début du XXe siècle, la maladie est présente dans la vie quotidienne des écrivains et écrivaines chinois, souvent touchés par des affections comme la tuberculose, son impact sur leur écriture est peu étudié et cela bien que le ressenti individuel devienne alors l’une des sources majeures de l’écriture et que la maladie apparaisse dans leurs écrits sous une forme ou une autre. Shi Pingmei 石评梅 (1902-1928) représente un cas exemplaire, sur ce plan, tant pour des raisons biographiques que littéraires : sa première nouvelle publiée s’intitule Bing 病 [Maladie, 1923], son amant décède deux ans plus tard de maladie et elle-même succombe, trois ans après lui, des suites d’une encéphalite. Outre ce qu’elle en dit elle-même, il existe de nombreux témoignages sur son rapport à la maladie et notamment celui de son amie, l’écrivaine Lu Yin 庐隐 (1898-1934, qui relate la courte existence de Shi Pingmei, sous forme romancée, dans Xiangya jiezhi 象牙戒指 [Anneaux d’ivoire, 1934]. Shi Pingmei s’est par ailleurs battue pour faire entendre une voix qu’elle avait conscience de savoir « féminine » et c’est dans son rapport à la maladie que son discours, volontairement genré, sera analysé ici.
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-02163011
Contributeur : Jacqueline Estran <>
Soumis le : dimanche 23 juin 2019 - 16:14:29
Dernière modification le : lundi 13 juillet 2020 - 10:03:34

Lien texte intégral

Identifiants

Citation

Jacqueline Estran. À propos de la maladie dans l’œuvre de Shi Pingmei (1902-1928). Transtext(e)s Transcultures : Journal of Global Cultural Studies, Institut d'Etudes Transtextuelles et Transculturelles, 2016, Le genre de la maladie : pratiques, discours, textes et représentations, ⟨10.4000/transtexts.660⟩. ⟨hal-02163011⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

79