Textes, oublis, histoires - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Vacarme Année : 2001

Textes, oublis, histoires

(1)
1

Résumé

Né à Liverpool, issu d’une famille sino-irlandaise, Gregory Lee est aujourd’hui professeur de littérature chinoise à l’Université de Lyon, après avoir enseigné la littérature comparée et les cultural studies à Chicago, Pekin et Hong Kong. Dans un très beau livre publié en 1996 et dont on espère très vite une traduction française, Troubadours, Trumpeters, Troubled Makers : Lyricism, nationalism and hybridity in China and its others, il polémique avec humour contre la fascination occidentale pour l’ancienne Chine, ses vases et ses lampes à huile, fustige les discours menaçants qui assimilent tout processus d’hybridation à une “décadence” culturelle, et prolonge ainsi les travaux d’Edward Saïd et de son célèbre essai sur “l’orientalisme”. De fait, il est un des rares sinologues à se consacrer délibérément à la création chinoise contemporaine et à ne regretter aucune “authenticité” chinoise supposée perdue. Il revient pour VACARME sur son apprentissage du chinois.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-02162721 , version 1 (22-06-2019)

Identifiants

Citer

Gregory B. Lee. Textes, oublis, histoires. Vacarme, 2001, 11, pp.56-57. ⟨10.3917/vaca.011.0056⟩. ⟨hal-02162721⟩
14 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More