La préface auctoriale meurt-elle, en France, au XX e siècle ?

Résumé : La préface auctoriale (écrite par un écrivain pour ses œuvres propres) tend à disparaître, en France, dans la seconde moitié du XXe siècle, tant elle paraît liée à l’histoire du livre et à celle de la littérature. Les collections d’œuvres complètes s’en passent, les éditions séparées souvent aussi. Mais la mort de l’auteur ne signe pas celle de toute préface. Bien des préfaces ultérieures témoignent de la difficulté des écrivains (Leiris, Duras, Michaux) à se défaire de leurs textes anciens. L’OuLiPo, Perec en particulier, réinvente une préface originale qui n’est plus seuil mais redoublement mimétique du texte. Le péritexte de l’extrême-contemporain privilégie les formes brèves (note, quatrième de couverture) et poreuses, souvent extraites d’un texte lui-même devenu poreux.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

Cited literature [15 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-01791547
Contributor : Mireille Hilsum <>
Submitted on : Monday, May 14, 2018 - 4:53:41 PM
Last modification on : Tuesday, November 19, 2019 - 11:05:39 AM
Long-term archiving on: Tuesday, September 25, 2018 - 8:58:42 AM

File

2012 La préface auctoriale a...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01791547, version 1

Collections

Citation

Mireille Hilsum. La préface auctoriale meurt-elle, en France, au XX e siècle ?. Alistair Rolls et Marie-Laure Vuaille-Barcan. Le Paratexte revisité, 2012. ⟨hal-01791547⟩

Share

Metrics

Record views

22

Files downloads

25