Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Ponge avant Ponge : incertitudes

Benoit Auclerc 1
Résumé : Ponge devient Ponge à plusieurs reprises : lorsqu'il invente Le Parti pris des choses et quand, longtemps après, le livre est publié, puis lorsqu'il choisit de faire paraître des journaux informes que beaucoup considèrent comme de simples brouillons, enfin lorsqu'il reconfigure les textes publiés en différents massifs : Le Grand Recueil et ses trois subdivisions, le Nouveau recueil et les trois volumes du Nouveau nouveau recueil, etc. Ponge, en quelque sorte, ne cesse de devenir lui-même et il est dès lors bien délicat, voire vain, de désigner un commencement unique à son existence littéraire. Il est toutefois un moment où, a posteriori, certains textes déjà écrits lui paraissent correspondre à ce qu'il est en train de faire comme écrivain ou, au moins, semblent représentatifs de ce qu'il a pu vouloir réaliser à tel moment donné. À ce titre, il choisit de les reprendre dans ses différents livres et recueils et, ce faisant, il les désigne comme faisant partie de ce que, pour nous, recouvre le nom patronymique de Ponge. C'est le cas de la plupart des textes écrits et parus à partir des années 1920, notamment dans Le Mouton blanc, la revue animée par ses amis Jean Hytier et Gabriel Audisio puis, à partir de 1923, dans la NRF. Cette période coïncide avec le moment où, résolument, il se consacre à l'écriture et s'occupe de publier. 1923 constitue une charnière, puisque c'est l'année de sa rencontre avec Paulhan qui précède de quelques mois la mort du père, Armand Ponge. Ces « premières » pièces font souvent figures de jalons dans l'oeuvre en gestation. Je voudrais, à rebours, proposer ici de les considérer, non comme un point de départ ni comme des étapes, mais plutôt comme l'aboutissement d'un parcours que, grâce aux archives familiales et aux correspondances, il est aujourd'hui possible de retracer 1. « Un homme qui écrit des satires est évidemment quelqu'un qui n'est pas d'accord 2 » : cette déclaration faite à Sollers en 1967 suggère que ces premiers textes constituent déjà une conquête, un résultat où se donne à lire un nouage possible entre le poétique et le politique. Proposer ces « petits écrits »,-qu'ils soient satiriques ou prennent la forme d'un mystérieux mais « incisif outil 3 »-suppose qu'un certain nombre 1 Ce travail a été rendu possible grâce à l'accès aux archives familiales, dont je remercie Armande Ponge. Il s'appuie notamment sur la correspondance échangée entre Francis Ponge et son père Armand, dont une partie est publiée :
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [11 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-01787283
Contributeur : Benoit Auclerc <>
Soumis le : vendredi 29 mars 2019 - 16:59:19
Dernière modification le : lundi 10 février 2020 - 12:17:22
Archivage à long terme le : : dimanche 30 juin 2019 - 15:47:30

Fichier

Ponge avant Ponge Auclerc RSH....
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01787283, version 1

Collections

Citation

Benoit Auclerc. Ponge avant Ponge : incertitudes. Revue des Sciences Humaines, Université de Lille, 2014, Politiques de Ponge, pp.19-34. ⟨hal-01787283⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

147

Téléchargements de fichiers

142