Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Open and closed societies : Voegelin as a reader of Bergson

Résumé : Voegelin cite souvent Bergson, et particulièrement son ouvrage de 1932, Les deux sources de la morale et de la religion. Pour les deux penseurs, l’ouverture de la société à l’humanité ne peut se faire sans la médiation religieuse, ou tout du moins spirituelle, que représente l’ouverture de l’âme au fondement transcendant de son existence. Mais cet accord de surface cache des différences de fond importantes. En réalité, avant d’avoir lu Bergson, Voegelin a lui-même élaboré, à partir d’autres sources (en particulier William James), son couple conceptuel clos-ouvert, qu’il applique tant à l’âme qu’à la société. Aussi le couple voegelinien ne recouvre-t-il pas exactement le couple bergsonien. Le « saut dans l’être » opéré par la révélation mosaïque et la philosophie grecque n’est à proprement parler un passage du clos à l’ouvert : il s’opère, selon Voegelin, au niveau de l’articulation des symboles, exprimant une expérience fondamentale d’ouverture de l’âme, qui reste en elle-même inchangée. Aussi les sociétés primitives sont-elles pour Voegelin des sociétés « très ouvertes ». Cette différence a deux conséquences importantes. La première touche le statut du mysticisme : celui-ci renvoie pour Bergson à une union parfaite de l’âme à Dieu, qui s’épanouit en un amour pour l’humanité entière, alors que, pour Voegelin, la tension de l’âme vers le divin ne saurait abolir la dualité du metaxy. La seconde touche le statut de la démocratie : Bergson se fait le défenseur des valeurs des Lumières, mais la démocratie est chez lui recouverte d’une structure qui reste en son fond aristocratique ; à l’inverse, si Voegelin n’est pas un défenseur acharné de la démocratie comme seule forme légitime de gouvernement, il n’en reste pas moins que, pour lui, l’ouverture de l’âme est une donnée anthropologique, au-delà de tout élitisme. Sa conception de la société ouverte surmonte ainsi la distinction entre les rares héros de l’humanité et les mystiques en sommeil que sont les autres hommes.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-01744859
Contributeur : Thierry Gontier <>
Soumis le : mardi 27 mars 2018 - 16:48:47
Dernière modification le : lundi 24 février 2020 - 15:24:35

Identifiants

Collections

Citation

Thierry Gontier. Open and closed societies : Voegelin as a reader of Bergson. Politics, Religion and Ideology, Taylor & Francis (Routledge), 2015, 16 (1), pp.23-38. ⟨10.1080/21567689.2015.1007865⟩. ⟨hal-01744859⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

129