Danone, la gouvernance d’une multinationale

Résumé : Le groupe Danone s’est hissé parmi les leaders mondiaux de l’industrie agroalimentaire : il est le numéro 1 mondial des produits laitiers frais, le numéro 2 mondial des eaux embouteillées et de la nutrition infantile, et le numéro 3 mondial de la nutrition médicale. En 2016, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 21,94 milliards d’euros et un résultat net de 1,83 milliard d’euros. Elle emploie près de 100 000 salariés. Le présent cas vise à traiter un certain nombre de questions. Comment devient-on un leader mondial de l’industrie agroalimentaire : par l’adaptation permanente aux évolutions de l’environnement, par leur anticipation ou par les changements de stratégies ? Quelle est l’évolution du portefeuille d’activités de Danone ? Quelles sont les principales étapes de l’internationalisation du groupe ? Comment le système de gouvernance a-t-il accompagné ou contraint cette évolution ? Il est particulièrement intéressant de porter un regard rétrospectif et prospectif sur l’histoire du groupe Danone, depuis sa création, pour tenter de comprendre et d’expliquer en quoi les mouvements stratégiques ont conduit à la position actuelle. Un tel exercice peut être mené en mobilisant les concepts de stratégie, de management international et de gouvernance, l’intérêt étant à la fois académique, pédagogique et managérial. L’analyse présentée dans ce cas révèle que le groupe Danone a considérablement évolué, tant au niveau des domaines d’activité stratégique qu’au niveau des marchés géographiques (Hertrich, Kalika et Mayrhofer, 2016) et de sa gouvernance. Ces changements ont été guidés par l’objectif stratégique du groupe qui est celui de la croissance rentable et qui privilégie la création de valeur actionnariale tout en respectant les valeurs sociales et environnementales, voire en en faisant une composante à part entière de la stratégie. L’entreprise a su s’adapter aux mutations de son environnement et anticiper les évolutions futures. Dans un marché fortement concurrentiel, le groupe Danone s’est ainsi imposé parmi les leaders mondiaux de son secteur d’activité. La croissance et la rentabilité affichées témoignent de la pertinence des choix stratégiques effectués. La gouvernance de l’entreprise s’est adaptée à ces changements. Au départ, familiale et nationale, elle est progressivement devenue plus « institutionnelle » et internationale. Le cas Danone illustre parfaitement l’alignement qui s’est opéré entre les mutations de l’environnement, la stratégie du groupe, son organisation et sa gouvernance.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Kirsten Burkhardt et Philippe Desbrières (éds.). Cas en gouvernance des organisations, Editions Management & Société, p. 119-142, 2018, Coll. Etudes de cas
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-01722443
Contributeur : Ulrike Mayrhofer <>
Soumis le : dimanche 4 mars 2018 - 11:03:18
Dernière modification le : mercredi 11 juillet 2018 - 15:20:10

Identifiants

  • HAL Id : hal-01722443, version 1

Citation

Philippe Desbrières, Sylvie Hertrich, Michel Kalika, Ulrike Mayrhofer. Danone, la gouvernance d’une multinationale. Kirsten Burkhardt et Philippe Desbrières (éds.). Cas en gouvernance des organisations, Editions Management & Société, p. 119-142, 2018, Coll. Etudes de cas. 〈hal-01722443〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

108