Présence des poètes chrétiens dans l’œuvre d’Arator, vers un renouvellement des modèles - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2017

Présence des poètes chrétiens dans l’œuvre d’Arator, vers un renouvellement des modèles

(1, 2)
1
2

Résumé

In Arator’s Historia Apostolica (544), the numerous intertextual references reveal a clear change in the poet’s relationship to classical culture. Instead of using classical or imperial poets without modification, Arator takes elements that had already been christianized by earlier Christian poets and multiplies intertextual references to Christian poetry of the fourth and fifth centuries. Even if these borrowings are most obvious in the clausula, a place where they are actually less significant, they can be detected throughout the verse and they clearly set the poem among the tradition of Christian poetry. Moreover, the prefaces written by the poet help to understand this process: Arator does not consider any more whether Christian poetry is legitimate, but rather what the function of Christian poetry is in the life of the Church and in the spiritual life. This reflection as well as the work carried out on the Christian poetic tradition caused some verses of the poet to be included in liturgical texts at the beginning of the Middle Ages. The Historia Apostolica has thus become part of the cultural knowledge that any scholar and theologian would have had.
Dans l’Historia Apostolica d’Arator (544), les nombreux renvois intertextuels font apparaître une évolution nette du rapport du poète à la culture classique. Au lieu d’utiliser directement les poètes classiques ou impériaux, Arator reprend des éléments qui ont déjà été christianisés par des poètes chrétiens antérieurs et multiplie les renvois intertextuels à la poésie chrétienne des ive et ve siècles. Particulièrement visibles à la clausule où ils sont de fait moins signifiants en raison du caractère formulaire du lieu, ces emprunts sont en fait présents dans tout le vers et placent clairement le poème dans la tradition de la poésie chrétienne. Or les préfaces rédigées par le poète aident à comprendre ce mécanisme, puisqu’Arator ne se pose plus du tout la question de la légitimité d’une poésie chrétienne, mais bien celle de la fonction de la poésie chrétienne dans la vie de l’Église et la vie spirituelle. Cette réflexion et le travail mené par le poète sur la tradition poétique chrétienne aboutit au tout début du Moyen Âge à l’insertion de vers du poète dans des textes liturgiques et à l’inclusion de l’Historia Apostolica dans le bagage culturel obligé à la fois du lettré et du théologien.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01705562 , version 1 (09-02-2018)

Identifiants

Citer

Bruno Bureau. Présence des poètes chrétiens dans l’œuvre d’Arator, vers un renouvellement des modèles . Clémentine Bernard-Valette; Jérémy Delmulle; Camille Gerzaguet. Nihil veritas erubescit. Mélanges offerts à Paul Mattei par ses élèves, collègues et amis, Brepols, pp.575-590, 2017, 978-2-503-57035-8. ⟨10.1484/M.IPM-EB.5.114538⟩. ⟨hal-01705562⟩
26 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More