One generation may hide another: Generation Y or new socialization tactics? Past and present at ERDF - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Revue de Gestion des Ressources Humaines Année : 2016

One generation may hide another: Generation Y or new socialization tactics? Past and present at ERDF

(1)
1

Résumé

This article is an empirical contribution to the recent theoretical frameworks developed by Joshi et al (2010, 2011) for studying generations in organizations. The authors argue that the effects of generations are contingent on organizations, and that generations may also exist at an organizational level, though they are usually considered at a societal level. Studying the situation of ERDF (French national company of electricity distribution) which faces a massive generational renewal, we seek to answer two research questions: (1) can we empirically identify organizational generations? And if so, (2) what does this identification add to the understanding of generations’ challenges in organizations? For that, we combine Joshi et al (2010, 2011) conceptual frameworks on generations and Van Maanen and Schein (1979) organizational socialization tactics in the case study of ERDF. Our results show that over time, a slide from institutionalized to individualized socialization tactics can be related to a new balance in generational identities for newcomers in the company. From there, we are able to identify organizational generations coexisting inside ERDF and propose that this more accurate diagnosis on generations leads to alternative interpretations to generational stereotypes, opening new perspectives for managerial action.
Cet article est une contribution empirique aux cadres théoriques récemment développés par Joshi et al (2010, 2011) pour étudier les générations dans les organisations. Les auteurs avancent que les effets générationnels sont contingents aux organisations, et que les générations peuvent aussi exister à un niveau organisationnel, bien qu’elles soient habituellement considérées à un niveau sociétal. Etudiant la situation d’ERDF (Distributeur d’électricité en France) qui fait face à un renouvellement générationnel massif, nous cherchons à répondre à deux questions de recherche : (1) pouvons-nous identifier empiriquement des générations organisationnelles ? Et si oui, (2) qu’apporte cette identification à la compréhension des défis générationnels dans les organisations ? Pour cela, nous combinons les modèles conceptuels de Joshi et al (2010, 2011) sur les générations et les tactiques de socialisation organisationnelles de Van Maanen & Schein (1979) dans l’étude de cas d’ERDF. Nos résultats montrent qu’un glissement dans le temps des tactiques de socialisation de l’institutionnalisation vers l’individualisation peut être relié à un nouvel équilibre entre les identités générationnelles des nouveaux entrants dans l’entreprise. De là, nous sommes en capacité d’identifier des générations organisationnelles coexistant au sein d’ERDF, et nous suggérons que ce diagnostic générationnel plus précis conduit à des interprétations alternatives aux stéréotypes générationnels, ouvrant de nouvelles perspectives à l’action managériale.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01379194 , version 1 (11-10-2016)

Identifiants

Citer

Nathalie Jeannerod-Dumouchel. One generation may hide another: Generation Y or new socialization tactics? Past and present at ERDF. Revue de Gestion des Ressources Humaines, 2016, 2016/4 (102), ⟨10.3917/grhu.102.0074⟩. ⟨hal-01379194⟩
77 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More