Les stratégies de localisation dans les pays tête-de-pont : analyse des motivations des PME françaises

Abstract : L’ouverture des économies, au cours des dernières décennies, a grandement favorisé le développement international des PME, celles-ci n’hésitant plus à investir massivement à l’étranger. L’objet du présent chapitre est d’identifier les raisons poussant ces entreprises à privilégier une expansion via une stratégie tête-de-pont au détriment d’approches plus classiques telles que l’export. Fondée sur l’étude du cas d’Hydrola, une PME manufacturière de la région Rhône-Alpes ayant ouvert trois filiales à l’étranger (Mexique, Sénégal, Tunisie), cette recherche dresse un premier panorama quant aux motivations justifiant le recours à une approche indirecte des marchés - ou « stratégie tête-de-pont ». L’instabilité locale, les barrières à l’entrée et la volonté de saisir des parts de marchés dans les pays émergents expliquent en majorité la décision d’Hydrola d’opter pour cette stratégie. Elle s’est, en effet, révélée motivée tant par le besoin de garantir l’accès à des marchés à fort potentiel de croissance et limiter l’engagement de ressources (donc l’exposition aux risques locaux) que de renforcer la compétitivité de l’entreprise en réduisant les coûts et délais de livraison et consolidant les relations avec ses partenaires.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Ancrages culturels dans un monde en mutation, Vuibert, pp.103-116, 2016
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-01299363
Contributeur : Noémie Dominguez <>
Soumis le : jeudi 7 avril 2016 - 15:28:02
Dernière modification le : mercredi 11 juillet 2018 - 15:20:10

Identifiants

  • HAL Id : hal-01299363, version 1

Collections

Citation

Noémie Dominguez. Les stratégies de localisation dans les pays tête-de-pont : analyse des motivations des PME françaises. Ancrages culturels dans un monde en mutation, Vuibert, pp.103-116, 2016. 〈hal-01299363〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

109