Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Il rilievo della visione. Movimento, profondità, cinema ne Le monde sensible et le monde de l'expression

Résumé : Le relief de la vision. Mouvement, profondeur et cinéma dans Le monde sensible et le monde de l'expression Est-il possible d'établir une connexion entre Le monde sensible et le monde de l'expression et la pensée du dernier Merleau-Ponty? De quelle manière une formulation germinale de la réfl exion ontologique serait-elle présente dans le cours de 1953? Et quels sont les éléments de contact et de convergence qui permettent de retracer un tel lien? J'ai l'intention de proposer cette hypothèse à partir d'une considération du thème de la vision dans son rapport au mouvement, esquissant les points dans lesquels ce lien émerge et se montre, tant de manière latente que de manière manifeste. Je voudrais montrer comment, dans le développement de ce sours, d'un côté, le mouvement est défi ni dans sa valeur ontologique et en vient à exprimer la relation même qui lie le corps percevant et le monde perçu et, de l'autre côté, comme le thème de l'expérience scopique arrive à éclairer le rapport entre perception et expression pour en dévoiler le caractère chiasmatique. Si les recherches menées par Merleau-Ponty dans la Phénoménologie de la perception avaient délimité le rapport d'inhérence et de co-implication entre le percevant et le perçu, les notes de cours du Monde sensible et monde de l'expression en viennent à désigner un "double mouvement" entre le sens et le sensible, ou bien un mouvement d'expression et d'empiètement de l'un dans l'autre, "réciproque" et "à double sens", dans lequel nous pouvons entrevoir une préfi guration du rapport chiasmatique et réversible qui lie le voyant et le visible dans l'ontologie merleau-pontienne de la chair. Il existe une trame qui relie le cours de 1953 avec la réfl exion du dernier Merleau-Ponty, particulièrement avec L'oeil et l'esprit. J'ai parcouru à nouveau les trois modes, ou plutôt les trois mouvements de la vision qui émergent à l'état germinal dans les notes du cours. - Le thème de la vision en profondeur comme découverte du rapport actif-passif entre le voyant et le visible, lié à la dimension scopique comme ouverture au lien entre vision et désir. - La notion d'oeil spirituel que Merleau-Ponty emprunte à Paul Schilder, comme concept clé pour la conception de la vision dans L'oeil et l'esprit, qui représente en outre un lien fondamental entre l'expérience scopique et la conception libidinale du corps propre, en syntonie profonde avec le rôle de la pulsion scopique chez Lacan. - Le thème du mouvement dans le cinéma comme point culminant de ces références à la vision, à la profondeur, au relief, et qui émergera à quelques années de distance, avec la peinture, dans L'oeil et l'esprit et dans le cours sur L'ontologie cartésienne et l'ontologie d'aujourd'hui.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-00996581
Contributeur : Anna Caterina Dalmasso <>
Soumis le : lundi 26 mai 2014 - 16:02:05
Dernière modification le : vendredi 31 juillet 2020 - 13:24:04

Identifiants

  • HAL Id : hal-00996581, version 1

Collections

Citation

Anna Caterina Dalmasso. Il rilievo della visione. Movimento, profondità, cinema ne Le monde sensible et le monde de l'expression. Chiasmi International, Mimesis Edizioni, 2010, pp.77-109. ⟨hal-00996581⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

160