L'évolution paradoxale du droit de garder le silence : analyse de l'argumentation juridique de deux arrêts de la Cour suprême des États-Unis Miranda (1966) et Berghuis (2010)

Résumé : Aux États-Unis, le droit de garder le silence pour les personnes arrêtées et interrogées par les forces de police est bien connu. Il est, la plupart du temps, clairement énoncé par les policiers qui procèdent à l'arrestation du suspect en vue d'un interrogatoire. L'objet de cet article est d'analyser la structure et l'argumentation de deux arrêts majeurs relatifs à ce droit au silence, Miranda v. Arizona (1966) et Berghuis v. Thompkins (2010), puis de repérer les indices textuels permettant de retrouver les différents arguments employés par les juges pour instaurer les règles Miranda. Cette étude vise donc à comparer les deux arrêts susmentionnés afin de déterminer l'évolution du droit garantissant la protection contre l'auto-incrimination au début du XXIe siècle des deux côtés de l'Atlantique.
Type de document :
Article dans une revue
ASp - La revue du GERAS, revue.org (en ligne) / Bordeaux : GERAS (imprimé), 2013, 63, pp.93-111
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [22 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-00980082
Contributeur : Marion Charret del Bove <>
Soumis le : jeudi 21 juillet 2016 - 10:00:41
Dernière modification le : mercredi 7 février 2018 - 11:29:33

Fichier

asp-3315-63-l-evolution-parado...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-00980082, version 1

Collections

Citation

Marion Charret del Bove. L'évolution paradoxale du droit de garder le silence : analyse de l'argumentation juridique de deux arrêts de la Cour suprême des États-Unis Miranda (1966) et Berghuis (2010). ASp - La revue du GERAS, revue.org (en ligne) / Bordeaux : GERAS (imprimé), 2013, 63, pp.93-111. 〈hal-00980082〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

168

Téléchargements de fichiers

125