Nadja, violence et morale

Résumé : André Breton trouve en Nadja l'incarnation de son idée du surréalisme, pour autant qu'il obtient d'elle qu'elle se conforme à cette idée. Le récit qu'il compose de cette rencontre est le mythe sacrificiel sur lequel repose la fondation du surréalisme, dont il est donc permis de faire remarquer la violence originelle et les analogies qu'il entretient inconsciemment avec toute religion violente.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-00956670
Contributor : Jérôme Thélot <>
Submitted on : Friday, March 7, 2014 - 10:05:29 AM
Last modification on : Tuesday, November 19, 2019 - 12:35:47 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-00956670, version 1

Collections

Citation

Jérôme Thélot. Nadja, violence et morale. L'Herne. André Breton, 1998, pp.Jérôme Thélot. ⟨hal-00956670⟩

Share

Metrics

Record views

228