Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

QUELLE FRACTURE SOCIO-SPATIALE À L'HEURE DU GRAND PARIS ? : LE COEUR DE L'ÎLE-DE-FRANCE À LA DÉRIVE

Résumé : Dans cet article, l'augmentation des disparités de bien-être entre les communes franciliennes est étudiée à l'aide d'un indicateur de bien-être spatialisé inspiré par l'approche capabiliste de Sen. Cet indicateur original permet de tenir explicitement compte du rôle joué par la localisation résidentielle sur les réalisations, les opportunités et la liberté de choix. Le bien-être spatialisé augmente entre 1999 et 2006 et les communes les plus défavorisées rattrapent en moyenne les communes les plus favorisées. L'étude de l'auto-corrélation spatiale des niveaux de bien-être entre les communes révèle une forte polarisation des niveaux de bien-être les plus faibles sur le territoire francilien. Cette polarisation augmente sur la période et, même, certaines des communes les plus défavorisées voient leur niveau de bien-être diminuer pendant cette période. Cela pourrait expliquer la croyance collective d'une augmentation de la fracture socio-spatiale en Île-de-France.
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-00950571
Contributeur : Lise Bourdeau-Lepage <>
Soumis le : vendredi 21 février 2014 - 16:07:19
Dernière modification le : mercredi 5 août 2020 - 03:42:58

Identifiants

Citation

Lise Bourdeau-Lepage, Elisabeth Tovar. QUELLE FRACTURE SOCIO-SPATIALE À L'HEURE DU GRAND PARIS ? : LE COEUR DE L'ÎLE-DE-FRANCE À LA DÉRIVE. Revue d'économie régionale et urbaine, Armand Colin, 2013, p. 491 à 521. ⟨10.3917/reru.133.0491⟩. ⟨hal-00950571⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

442