Nietzsche ou la relecture de soi comme destin

Résumé : Nietzsche se désigne dans Ecce Homo comme le sommet de la philosophie. Il illustre son propos par une revue de ses écrits antérieurs, dans laquelle il parcourt les moments importants de sa vie et de sa pensée en une récapitulation visant à justifier le chapitre conclusif : " Pourquoi je suis un destin ". La trajectoire de sa pensée se confond avec celle de son existence, qui accède à la conscience de soi dans la succession de ses étapes décisives. Ecce Homo répète à sa façon la phénoménologie de l'Esprit, sauf qu'ici c'est l'esprit de l'individu pensant qui apprend à se connaître à travers les méandres de l'expérience, à travers une grande relecture de soi, où se manifeste la fatalité (et l'universalité problématique) du philosophe comme personne. En conséquence, la communication peut-être impossible entre la singularité de l'auteur et une généralité de lecteurs qui n'entend rien rend inévitable une relecture de soi par soi -- en quoi le génie se parle à lui-même devant tout le monde --, en fait un destin dont on relève les principaux signes dans l'œuvre du philosophe.
Complete list of metadatas

Cited literature [5 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-00946704
Contributor : Laurent Mattiussi <>
Submitted on : Friday, February 14, 2014 - 8:14:47 AM
Last modification on : Wednesday, November 20, 2019 - 7:30:33 AM
Long-term archiving on: Thursday, May 15, 2014 - 12:40:22 AM

Files

LM_Nietzsche_relecture.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00946704, version 1

Collections

Citation

Laurent Mattiussi. Nietzsche ou la relecture de soi comme destin. Mireille Hilsum. La relecture de l'œuvre par ses écrivains mêmes. Tome I : Tombeaux et testaments., Kimé, pp.51-63, 2007, Les cahiers de Marge. ⟨hal-00946704⟩

Share

Metrics

Record views

198

Files downloads

1027