Maurice Blanchot : l'excès par défaut

Résumé : L'ostentation de l'excès répugne à Blanchot. Le " neutre " -- du latin neuter, ni l'un ni l'autre -- , qui est une catégorie fondamentale de sa pensée et qui cristallise les paradoxes de l'excès, est le " nom le plus modeste, le plus effacé ". Il ressortit à l'inépuisable ni..., ni.... par lequel la théologie négative dénie à l'absolu tout attribut. Dans la méditation de Blanchot, comme dans celle de la théologie négative, excès et défaut ne cessent d'échanger leurs positions respectives. On étudie ici les formes prises dans son œuvre par ce paradoxe de l'excès qui se retourne en défaut et du défaut qui se retourne en excès. L'enjeu de ce paradoxe : l'excès par défaut, n'est rien de moins que la littérature elle-même. Il permet de comprendre pourquoi la littérature, en tant que saisie différée de l'insaisissable, est toujours en définitive radicalement silencieuse, qu'elle soit concise ou bavarde.
Complete list of metadatas

Cited literature [1 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-00945354
Contributor : Laurent Mattiussi <>
Submitted on : Wednesday, February 12, 2014 - 11:08:47 AM
Last modification on : Wednesday, November 20, 2019 - 7:48:33 AM
Long-term archiving on : Monday, May 12, 2014 - 10:25:21 PM

Files

LM_Blanchot_defaut.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00945354, version 1

Collections

Citation

Laurent Mattiussi. Maurice Blanchot : l'excès par défaut. Gilles Bonnet, Lionel Verdier. L'excès : signe ou poncif de la modernité ?, Kimé, pp.299-311, 2009, Les cahiers de Marge. ⟨hal-00945354⟩

Share

Metrics

Record views

237

Files downloads

999