L'idéalisme esthétique dans la critique d'art de Charles Baudelaire

Résumé : Dans sa critique d'art, Baudelaire présente l'idéal et la nature comme deux pôles antithétiques qui aimantent la création artistique : d'une part, la nature est le matériau premier de toute œuvre d'art, et d'autre part, l'idéal est ce vers quoi tend l'artiste lorsqu'il crée. Et de prime abord, le critique semble renvoyer dos à dos idéalisme et naturalisme esthétiques : selon lui, les naturalistes copient aveuglément la nature et ne sont donc pas des artistes, car ils ne créent pas, tandis que les idéalistes peignent des choses improbables, en dehors de toute vraisemblance. Le véritable artiste sera donc celui qui parviendra à combiner nature et idéal, et Baudelaire, dans le Salon de 1846, prend notamment l'exemple du portrait pour défendre cette idée. La création artistique est donc prise dans un mouvement, une tension qui prend la nature pour socle et l'idéal pour horizon. Mais l'idéal baudelairien ne doit pas être entendu au sens d'un Beau universel ; l'idéal est au contraire propre à chacun, il est le génie particulier à chaque artiste. C'est en cela qu'on pourra parler d'un idéalisme esthétique chez Baudelaire : seul l'artiste de grand talent, le génie comme Delacroix, peut s'affranchir de la nature afin de créer une œuvre idéale.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-00945014
Contributor : Aude Jeannerod <>
Submitted on : Tuesday, February 11, 2014 - 3:35:10 PM
Last modification on : Wednesday, January 23, 2019 - 7:48:16 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-00945014, version 1

Collections

Citation

Aude Jeannerod. L'idéalisme esthétique dans la critique d'art de Charles Baudelaire. Idéalismes esthétiques au XIXe siècle, Dec 2012, Paris, France. ⟨hal-00945014⟩

Share

Metrics

Record views

354