Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

"Jeter à la face de son siècle le plus excessif outrage" : la critique d'art de Joris-Karl Huysmans, une démarche décadente

Résumé : S'il s'est surtout fait connaître par la publication d'À Rebours en 1884, Joris-Karl Huysmans a fait ses premiers pas d'écrivain en tant que critique d'art, publiant dans La Revue mensuelle du 25 novembre 1867 un article sur les peintres paysagistes de l'Exposition universelle. Son œuvre critique suit une voie parallèle à celle de son œuvre romanesque, romans et chroniques artistiques entrant souvent en écho. Cet article se propose donc d'étudier dans quelle mesure la critique d'art de Huysmans dans les années 1880 relève, au même titre qu'À Rebours, de la Décadence littéraire et d'une esthétique de la transgression. En effet, le critique enfreint les règles de multiples façons : il viole les lois esthétiques en critiquant l'académisme et en défendant la peinture indépendante ; il bouscule les codes moraux en prônant l'amoralité de la peinture ; il conteste les normes sociales en ridiculisant la bourgeoisie et la haute société.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-00944993
Contributeur : Aude Jeannerod <>
Soumis le : mardi 11 février 2014 - 15:21:29
Dernière modification le : lundi 10 février 2020 - 12:17:21

Identifiants

  • HAL Id : hal-00944993, version 1

Collections

Citation

Aude Jeannerod. "Jeter à la face de son siècle le plus excessif outrage" : la critique d'art de Joris-Karl Huysmans, une démarche décadente. La Décadence ou une esthétique de la transgression, Jun 2010, Tromsø, Norvège. pp.1-11. ⟨hal-00944993⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

166