L'épithète et la connivence. Ecriture concertée chez les Evangéliques français (1523-1534) - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Ouvrages Année : 2005

L'épithète et la connivence. Ecriture concertée chez les Evangéliques français (1523-1534)

(1)
1
Isabelle Garnier

Résumé

Les textes évangéliques, originaux ou traduits, publiés sous l'impulsion de Marguerite de Navarre (entre l'impression du Nouveau Testament en langue vernaculaire par Lefèvre d'Etaples, 1523, et l'affaire des Placards, 1534) témoignent d'une connivence linguistique, tant lexicale que stylistique, qui atteste la propagation concertée d'idées religieuses novatrices sous François Ier ; l'adjectif épithète est le vecteur privilégié de la diffusion des points-clés de la piété et de la doctrine évangéliques (seul Dieu, vive foy, spirituel/charnel...) pour promouvoir une théologie originale, distinguée de celle de Luther, et contourner la censure de la Faculté de théologie de la Sorbonne.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-00935254 , version 1 (23-01-2014)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00935254 , version 1

Citer

Isabelle Garnier. L'épithète et la connivence. Ecriture concertée chez les Evangéliques français (1523-1534). Droz, pp.402, 2005, Travaux d'Humanisme et Renaissance. ⟨hal-00935254⟩

Collections

UNIV-LYON3 UDL
53 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More