La conversion sans la religion - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue ThéoRèmes : Enjeux des approches empiriques des religions Année : 2012

La conversion sans la religion

(1)
1

Résumé

Cet article vise à souligner l'aspect naturaliste de l'examen par William James de la notion de conversion, pour en montrer la valeur dans l'étude de l'expérience humaine bien au-delà des phénomènes considérés comme religieux, c'est-à-dire qui impliquent une position surnaturaliste ou des religions instituées. Bien que James lui-même organise son étude des conversions dans le souci de ménager une place à un tel surnaturalisme, il est possible, à la suite de Dewey, d'interpréter sa démarche de manière à montrer que c'est au contraire lorsqu'il est dissocié de la question du surnaturel que le concept de conversion acquiert sa plus grande pertinence pour l'étude de la nature humaine.

Dates et versions

hal-00919445 , version 1 (16-12-2013)

Identifiants

Citer

Stéphane Madelrieux. La conversion sans la religion. ThéoRèmes : Enjeux des approches empiriques des religions, 2012, Réfléchir les conversions, 3, ⟨10.4000/theoremes.376⟩. ⟨hal-00919445⟩
49 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More