Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

L'aménagement conventionné, à l'aune du droit communautaire

Résumé : Les textes législatifs relatifs à l'aménagement, codifiés depuis de nombreuses années au code de l'urbanisme (articles L300-1 à L 300-4) n'avaient pas, jusqu'alors, attiré l'attention des instances communautaires. Ce n'est qu'à l'occasion de la réforme apportée en la matière par la loi Solidarité et Renouvellement Urbains que la Commission des Communautés a produit des observations relatives à l'incompatibilité des dispositions du droit français avec le droit communautaire. Pour la commission, les conventions d'aménagement, publiques ou non, doivent être considérées comme des marchés de travaux, des concessions de travaux, voire pour certains mandats, des marchés de services. Dans le même temps, la Cour de Justice des Communautés européennes statuant sur question préjudicielle du juge italien, considérait que la procédure de lotissement soumise à son appréciation, dont le mécanisme est très comparable à celui de la convention française d'aménagement, relevait d'une procédure de mise en concurrence. Elle pouvait cependant en être dispensée si le lotisseur - considéré comme un mandataire - était lui-même soumis à une mise en concurrence pour les marchés qu'il passait avec les entreprises réalisant les travaux. C'est au vu de ces deux positions que la compatibilité du droit français de l'aménagement est examinée
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-00910836
Contributeur : Jean Francois Sestier <>
Soumis le : jeudi 28 novembre 2013 - 12:10:20
Dernière modification le : lundi 10 février 2020 - 12:16:53

Identifiants

  • HAL Id : hal-00910836, version 1

Collections

Citation

Jean Francois Sestier. L'aménagement conventionné, à l'aune du droit communautaire. Revue Juridique de l'Entreprise Publique (CJEG), 2002, pp.591 à 605. ⟨hal-00910836⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

134