Le lyrisme du déchet et de la déjection dans la trilogie de Beckett

Résumé : La trilogie de Beckett décrit la déchéance d'un " je " à travers les figures de narrateurs de plus en plus dégradés, la mise au rebut de la société de celui qui assimile le cours de la vie à une défécation et qui regrette " de ne pas pouvoir [se] balayer ". Le narrateur se produit par l'écriture comme déchet ou excrément mais cette poétique nihiliste se charge d'une signification paradoxale à la lumière des analyses de Bakhtine sur le rabaissement carnavalesque et de Caillois sur l'ambiguïté de la souillure. L'entreprise littéraire se résume en une formule. " D'abord salir, ensuite nettoyer. " Le devenir déchet de l'homme ouvre alors sur une figure de l'absolu : le " vide ", le " rien ", le " silence " de L'innommable, dont le déchet est au plus près : " on finit par trouver, c'est une question d'élimination " -- ou de théologie négative.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [5 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-00903273
Contributor : Laurent Mattiussi <>
Submitted on : Monday, November 11, 2013 - 11:47:24 AM
Last modification on : Tuesday, November 19, 2019 - 12:12:45 PM
Long-term archiving on: Wednesday, February 12, 2014 - 2:55:31 AM

Files

LM_Beckett_dechet.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00903273, version 1

Collections

Citation

Laurent Mattiussi. Le lyrisme du déchet et de la déjection dans la trilogie de Beckett. Compar(a)ison: an international journal of comparative literature, P. Lang, 2002, 1-2 (2000), pp.223-234. ⟨hal-00903273⟩

Share

Metrics

Record views

236

Files downloads

263