La jurisprudence est-elle seulement rétroactive? : (à propos de l'application dans le temps des revirements de jurisprudence)

William Dross 1
1 CLJ - Centre Louis Josserand
Equipe de recherche Louis Josserand
Résumé : Le revirement de jurisprudence est sur la sellette : son caractère rétroactif est difficilement tolérable dans une société magnifiant la sécurité juridique. Comment d'ailleurs le juge pourrait-il prétendre contrôler de plus en plus étroitement la rétroactivité des lois sans qu'on lui reproche de voir la paille et d'ignorer la poutre ? Si bien que la Cour de cassation se laisse convaincre par l'idée du revirement pour l'avenir, avec la bénédiction d'une partie de la doctrine. Cette évolution est dangereuse car elle porte en elle l'affirmation de l'équivalence des normes légales et prétoriennes et conséquemment, le partage du pouvoir législatif entre élus et magistrats. Rien n'impose pourtant un tel dévoiement, pour la simple raison que le problème que l'on cherche à résoudre n'existe pas réellement : la jurisprudence n'est pas, par essence, rétroactive.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-00866670
Contributor : William Dross <>
Submitted on : Friday, September 27, 2013 - 8:24:57 AM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 12:46:04 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-00866670, version 1

Collections

Citation

William Dross. La jurisprudence est-elle seulement rétroactive? : (à propos de l'application dans le temps des revirements de jurisprudence). Recueil Dalloz, Dalloz, 2006, pp.472-476. ⟨hal-00866670⟩

Share

Metrics

Record views

800