Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

L'éthos des rythmes dans la théorie musicale grecque

Résumé : L'essor de la musique dans la société grecque contribua fortement au développement non seulement de la théorie musicale proprement dite, mais aussi de la pensée philosophique autour de la musique. Philosophes et théoriciens se sont intéressés aux vertus de la musique : sa capacité pour guérir les maladies, pratiquée, comme c'est bien connu, par les Pythagoriciens ; son pouvoir pour aider à récupérer l'équilibre perdu ; le rôle de la musique dans l'éducation des enfants ainsi que sa contribution dans le maintien de l'ordre civique dans la polis. Cette capacité de la musique pour agir sur les émotions et sur l'âme humaine réside, pour les Grecs, dans les qualités morales qui se dégagent de la musique, en fonction des gammes mélodiques ou harmoniai, mais aussi en fonction des rythmes. C'est ce que les Grecs ont appelé l'ethos. Les philosophes ont laissé de différentes classifications des mélodies selon leur ethos. Beaucoup plus connu que l'ethos des rythmes, l'ethos des harmoniai et des tons, a marqué la pensée musicale occidentale depuis l'Antiquité jusqu'à la Renaissance. Au XVIe siècle, ce sont les modes du chant plein et du chant polyphonique qui se voient attribuer les caractéristiques morales, l'ethos, des anciennes harmoniai grecques. Néanmoins, les écrits de Platon, d'Aristote, d'Aristide Quintilien, montrent bien que les effets de la musique ne relèvent que de la seule mélodie, ils sont également produits par les instruments et par les rythmes. Chez Platon et chez Aristote, on trouve de nombreuses allusions aux effets qui découlent du rythme, mais sans donner la classification des rythmes selon leur ethos ni leur description morale. Aristide Quintilien, en revanche, est l'auteur qui donne le plus d'information sur la valeur éthique des rythmes.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-00839796
Contributeur : Paloma Otaola Gonzalez <>
Soumis le : dimanche 30 juin 2013 - 21:02:20
Dernière modification le : lundi 10 février 2020 - 12:16:53

Identifiants

  • HAL Id : hal-00839796, version 1

Collections

Citation

Paloma Otaola Gonzalez. L'éthos des rythmes dans la théorie musicale grecque. Musiques, rythmes et danses dans l'Antiquité, Sep 2006, Brest, France. pp.91-108. ⟨hal-00839796⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

693