L'interrogation sur la compétence politique en 2007 : une question de genre ?

Résumé : La question de la compétence des candidats à l'élection présidentielle, largement évoquée dans le compte rendu médiatique de la campagne, concerne principalement, comme le révèle une analyse lexicale, Ségolène Royal et les autres femmes politiques - ce qui amène à s'interroger sur la place jouée par le genre dans ce questionnement. Or, par-delà l'usage stratégique de l'argument de genre par les soutiens et les opposants de Ségolène Royal (l'évocation de son identité féminine sert-elle à expliquer ou à infirmer les propos sur son incompétence ?), c'est au sein même des attaques de ses adversaires - à travers, d'une part, les thèmes sur lesquels portent ces critiques et, d'autre part, le recours à l'argument méritocratique - que la dimension de genre du questionnement sur la compétence peut être identifiée : si les propos sur l'incompétence de Ségolène Royal semblent neutres du point de vue explicite, l'argument de genre y est toutefois présent implicitement.
Type de document :
Article dans une revue
Quaderni, Éditions de la Maison des Sciences de l'Homme, 2010, 2 (72), pp.59-74. 〈10.4000/quaderni.486〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00789219
Contributeur : Aurélie Olivesi <>
Soumis le : mardi 5 décembre 2017 - 17:56:43
Dernière modification le : vendredi 8 décembre 2017 - 01:02:58

Fichier

2010 Quaderni-486.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Collections

Citation

Aurélie Olivesi. L'interrogation sur la compétence politique en 2007 : une question de genre ?. Quaderni, Éditions de la Maison des Sciences de l'Homme, 2010, 2 (72), pp.59-74. 〈10.4000/quaderni.486〉. 〈hal-00789219〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

168

Téléchargements de fichiers

2