Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Joint-venture comme contexte légitime à la créativité organisationnelle : propositions de questions de recherche.

Résumé : Cet article est un travail exploratoire. Il propose d'explorer la question générale « en quoi la joint-venture crée un contexte légitime à la créativité organisationnelle ? » sous la forme de questions de recherche. Son objectif est d'ouvrir de nouvelles perspectives de recherche autour de la conjonction des thèmes de la créativité organisationnelle et de la joint-venture, conjonction non réalisée jusqu'à présent. La créativité organisationnelle est définie ici comme « les processus par lesquels une organisation modifie sa constitution avec pour finalité à la fois d'agir sur le comportement des individus par rapport aux ressources mises à disposition par l'organisation et de pérenniser son action dans le temps » (Durand, 2006). Ainsi, dans une première partie, nous définissons ce que nous entendons par contexte légitime. Dans ce sens, nous adoptons la définition de légitimité proposée par Suchman (1995, p. 574) : « perception généralisée ou hypothèse que les actions d'une entité sont désirables, adaptées ou appropriées au sein d'un système socialement construit par des normes, des valeurs, des croyances et des définitions ». Nous qualifions alors de « contexte légitime » l'environnement intra-organisationnel, où les légitimités de la conséquence, de procédures et de la structure sont acquises et maintenues. Nous caractérisons ensuite quelques points de la joint-venture pour spécifier en quoi cette alliance stratégique crée un contexte légitime à la créativité. Nous retenons la définition de Dussauge (1996) : « Une alliance stratégique est une association entre plusieurs entreprises (concurrentes ou potentiellement concurrentes), qui choisissent de mener à bien un projet, un programme ou une activité spécifique en mettant en commun des compétences et ressources ». En revanche, nous nous focalisons sur les alliances dites complémentaires. La deuxième partie consiste à élaborer trois propositions de questions de recherche enrichies d'un exemple de joint-venture présenté en filigrane pour matérialiser les questions proposées. La première question est : comment la joint-venture complémentaire favorise-t-elle l'exploration créative ? La deuxième est : en quoi la joint-venture complémentaire favorise-t-elle la coopération entre entités au cours du processus créatif d'échanges de savoir-faire ? Enfin, la troisième question est : en quoi la joint-venture complémentaire spécifie-t-elle les objets de créativité ? Une troisième partie soulève quelques implications méthodologiques, comme une nécessaire première étude de cas pour approfondir le rapprochement théorique entre « joint-venture » et « créativité organisationnelle »
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-00363862
Contributeur : Daiana Di Massimo <>
Soumis le : mardi 7 avril 2009 - 11:54:01
Dernière modification le : mardi 20 octobre 2020 - 10:20:44
Archivage à long terme le : : mardi 8 juin 2010 - 20:16:12

Fichier

articleSzostak.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00363862, version 1

Collections

Citation

Bérangère Szostak-Tapon, Yasmine Boughzala. Joint-venture comme contexte légitime à la créativité organisationnelle : propositions de questions de recherche.. 16e Conférence de l'AIMS (Association Internationale de Management Stratégique) - 2007, Jun 2007, Montreal, Canada. ⟨hal-00363862⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

256

Téléchargements de fichiers

519