Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

La question du genre et du nombre des autonymes en latin

Résumé : Augustin est le premier auteur latin à proposer un corps de doctrine constitué pour une théorie du signe linguistique. Ses analyses très subtiles se bloquent néanmoins juste avant la théorisation de l'autonymie. On constate que lui aussi, malgré sa réflexion poussée sur le métalangage, a du mal à faire la part entre les genre, nombre et cas de la forme en mention et ceux du mot en usage. On rappelle quelques formes d'énoncé, si fréquentes en latin, qui permettent d'évacuer cette difficulté logique et syntaxique. Toutefois, un auteur technique, Nonius Marcellus, pratique un système occasionnel qui témoigne peut-être d'une réflexion sur la question du genre et du nombre de l'autonyme en latin
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [16 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-lyon3.archives-ouvertes.fr/hal-00327492
Contributeur : Christian Nicolas <>
Soumis le : mercredi 8 octobre 2008 - 15:30:16
Dernière modification le : mercredi 16 septembre 2020 - 11:50:08
Archivage à long terme le : : vendredi 4 juin 2010 - 12:21:16

Fichier

genreetnombre.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Christian Nicolas. La question du genre et du nombre des autonymes en latin. Histoire Epistémologie Langage, SHESL/EDP Sciences, 2005, 27/1 (2005): volume 27 (tome 1), p. 45-72. ⟨10.3406/hel.2005.2049⟩. ⟨hal-00327492⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

223

Téléchargements de fichiers

370